Ce programme est préparé au cours de l'année 2011/2012 et présenté au cours de concerts en 2012.

Magnificat


Urmas Sisask :      Magnificat anima mea

     Et exultavit

     Quia respexit humilitatem ancillae suae

Gabriel Jackson :      Oculi omnium

Eric  Whitacre  :         This  marriage

Morten Lauridsen :    O nata Lux

Javier Busto :            Notre Père

Arvo Pärt :                 Magnificat

Urmas Sisask :           Esurientes

Morten Lauridsen :   O magnum mysterium

Urmas Sisask :           Sicut locutus est

     Gloria patri et filio

     Sicut erat in principio, amen

Urmas Sisask :           Oremus

Durée : 1 heure 


En quelques mots…

Autour des Magnificat de 2 compositeurs Estoniens, nous découvrirons toute la richesse des musiques sacrées écrites par les compositeurs d’aujourd’hui venus des Etats-Unis, d’Angleterre ou d’Espagne. Contrairement à l’image fausse qu’on peut trop souvent en avoir, la musique contemporaine est belle, simple, s’inspire de la musique ancienne, et fait voyager l’esprit. Le public se retrouve au milieu des chanteurs, des nuages sonores enveloppant un chant grégorien lointain. Bon voyage !


Le programme

Ce programme se compose de pièces sacrées provenant des répertoires de musique chorale estonienne, américaine, britannique et espagnole, ayant toutes moins de 30 ans. Ces pays sont tous marqués par une tradition de chant choral très vivante, et très ancienne pour certains d’entre eux. 

Le Magnificat en est la pièce centrale. Cet hymne désigne le cantique chanté par la Vierge Marie après l'Annonciation, à l'occasion de sa visite à sa cousine Élisabeth âgée et enceinte (épisode couramment appelé la Visitation). Ce texte a inspiré de très nombreux compositeurs : Monteverdi, Schütz, Bach, Mendelssohn, Schubert, … Ici, ce sont deux Estoniens, Arvo Pärt et Urmas Sisask, qui composent l’ossature de ce voyage musical.


Urmas Sisask, né le 9 septembre 1960, est un compositeur estonien.

L'astronomie est sa source d'inspiration principale. En se basant sur les trajectoires des planètes du système solaire, il a créé une gamme planétaire, un mode musical reposant sur les notes do#, ré, fa#, sol# et la. Catholique romain, ce qui est rare en Estonie, il écrit beaucoup de musique sacrée.

Son Magnificat est écrit sur ce mode pentatonique (avec seulement 5 notes). Ce pentatonisme donne un caractère archaïsant et quelque peu moyenâgeux à sa musique.


Arvo Pärt, né le 11 septembre 1935 à Paide, en Estonie, est également un compositeur estonien de musique contemporaine vivant à Tallinn.

Il est le créateur d'une musique épurée, d'inspiration profondément religieuse. Ses œuvres ont été jouées dans le monde entier et ont donné lieu à plus de 80 enregistrements, ainsi qu'à de très nombreuses utilisations pour l'illustration sonore de films et de spectacles de danse.

Son style se caractérise par son écriture minimaliste, qui donne une impression de simplicité. Le premier élément est l'utilisation de rythmes simples tels que « noire, blanche, noire, blanche » ou « blanche, noire, blanche, noire ». Cette simplicité se retrouve également dans l'utilisation de notes récurrentes et d'une certaine stabilité de la gamme. Pärt, contrairement à beaucoup de compositeurs des époques baroque, classique et romantique, n'utilise donc pratiquement jamais de modulations.

Œuvre très épurée, ce Magnificat est devenu une des œuvres chorales les plus jouées et populaires du compositeur. Il s’articule autour d’une technique compositionnelle appelée par le compositeur lui-même « Tintinnabulum ». Il en parle d’ailleurs de la façon suivante : « je travaille avec très peu d'éléments - une ou deux voix seulement. Je construis à partir d'un matériau primitif - avec l'accord parfait, avec une tonalité spécifique. Les trois notes d'un accord parfait sont comme des cloches. C'est la raison pour laquelle je l'ai appelé tintinnabulation ». Il épure ainsi au maximum son discours musical afin de restituer l’essentiel : l’expression la plus simple et la plus directe d’une émotion. Arvo Pärt joue avec les contrastes de nuances et de timbre et avec une notion du temps très particulière.


Morten Lauridsen (né le 27 février 1943 à Colfax (Washington)) est un compositeur américain d'ascendance danoise. Son travail a été récompensé par de nombreux prix. Avec James Mulholland et Eric Whitacre, Lauridsen est l'un des compositeurs américains de chant choral les plus réputés. 

Il écrit de la musique sacrée et profane. Une bonne part du charme de Lauridsen vient de ses harmonies colorées par l'ajout de note à des accords, avec notamment ce qu'on pourrait appeler une «signature» : une structure harmonique de premier renversement d'un accord parfait majeur auquel s'ajoute une quarte juste ou une seconde majeure sur la fondamentale.

Le Magnum Mysterium, écrit pour des chœurs américains d’université, est devenu à raison un « tube » interplanétaire !


Gabriel Jackson est né en 1962 aux Bermudes. Ses pièces liturgiques font partie du répertoire de nombreux chœurs de cathédrales et chœurs de collèges britanniques. Sa musique a été chantée dans le monde entier par les ensembles vocaux les plus prestigieux : les Tallis Scholars, les Sixteen, … Récemment, il s’est associé aux fameux BBC Singers, pour lesquels il a composé de nombreuses pièces.

La pièce Oculi Omnium est basée sur le chant grégorien superposé à des « clusters », véritables « nuages sonores » basés sur quelques notes seulement que chaque choriste chante chacun à son propre tempo.


Eric Whitacre (né le 2 janvier 1970[]) est un compositeur américain de musique orchestrale, de chant choral et de musique électronique. Il a également dirigé plusieurs ensembles sur les continents européen, asiatique, australien et américain.

Eric Whitacre a réalisé un projet de chœur virtuel, avec 185 voix de 12 pays.  Il a enregistré avec son dernier projet un nouveau record mondial pour un chœur virtuel en ligne avec plusieurs milliers de choristes.


Le compositeur espagnol Javier Busto est né en 1949 à Hondarribia, au Pays Basque espagnol. Avant de se consacrer à la musique, il obtient un diplôme de médecin à l’université de Valladolid (chirurgie). Il se forme à la composition et à la musique pour ainsi dire en autodidacte.

Connu dans le monde entier comme compositeur et comme chef de chœurs, Javier Busto voit ses compositions publiées en Suède, en Allemagne, en Espagne et aux Etats-Unis. Plusieurs sont des œuvres de commande destinées à des concours prestigieux. 

Son Notre Père est de facture très simple, plein de sérénité et de confiance, en hommage à celui de Maurice Duruflé.



Le texte du Magnificat

Texte latin original

Magnificat anima mea Dominum,

et exsultavit spiritus meus in Deo salutari meo.

Quia respexit humilitatem ancillae suae.

Ecce enim ex hoc beatam me dicent omnes generationes.


Quia fecit mihi magna qui potens est.
Et sanctum nomen ejus.

Et misericordia ejus a progenie in progenies timentibus eum.


Fecit potentiam in brachio suo.

Dispersit superbos mente cordis sui.

Deposuit potentes de sede, et exaltavit humiles.

Esurientes implevit bonis, et divites dimisit inanes.
Suscepit Israël puerum suum, recordatus misericordiae suae

Sicut locutus est ad patres nostros, Abraham et semini ejus in saecula.

Texte français (version traduite)

Mon âme exalte le Seigneur,

et mon esprit a exulté en Dieu, mon Sauveur.


Car il a jeté les yeux sur l'humilité de sa servante,


Et voici que désormais on me dira bienheureuse de génération en génération.


Car il fit pour moi de grandes choses, celui qui est puissant,

Et saint est son nom.
Et son pardon s'étend d'âge en âge sur ceux qui le craignent.

Il a placé la puissance dans son bras,


Il a dispersé ceux dont le cœur était orgueilleux.

Il a renversé les puissants de leurs trônes et élevé les humbles.

Il a comblé de biens les affamés, et renvoyé les riches les mains vides.
Il a secouru Israël, son enfant, il s'est souvenu du pardon qu'il avait promis


Ainsi avait-il parlé à nos pères, à Abraham et à sa descendance, pour les siècles.